Grands projets

Retrouvez dans cette rubrique les grands projets de mandat.

Développement économique

Une ville qui se redynamise, c’est une ville qui attire. La priorité de l’équipe municipale est claire : attirer en centre-ville l’activité économique et les entreprises créatrices d’emploi. Pour cela, l’équipe municipale, menée par Fabien Rajon, a décidé d’agir en proposant des locaux à des conditions avantageuses aux entrepreneurs et commerçants qui souhaitent s’établir à La Tour du Pin. Les premiers résultats sont là avec l’implantation d’Envisol et de ses 20 emplois dans l’ancienne médiathèque et grâce à la création de la pépinière des entrepreneurs et des agriculteurs dans les anciens établissements Pommier. Dernièrement, c’est l’entreprise ATS, Atelier de Luxe qui a été soutenue par la ville et ses partenaires pour s’implanter à La Tour du Pin et débarquer avec ses emplois.

Côté commerces, la ville se démène, avec la communauté de communes des Vals du Dauphiné (VDD), pour attirer de nouveaux commerçants. Elle propose aux porteurs de projets la location de magasins qui lui appartiennent. Plusieurs commerçants ont déjà fait le choix de notre ville, dans des locaux spécialement réhabilités par nos équipes.

Numériks, Torrefaction, La Belle Histoire… mais ils ne sont pas les seuls ; des projets sont en cours avec l’implantation d’un nouveau Pôle emploi, et avec la création à La Tour du Pin d’un fablab en partenariat avec les VDD. Le fablab est un projet unique sur le territoire pour aider les jeunes entrepreneurs. Il permettra un partage des outils de production, et ouvrira en automne 2019 : avec lui, la ville fait la part belle aux innovations !

L’aide au développement économique se fait également avec une chargée de développement économique, dont les missions sont, entre autres, d’accompagner et de conseiller les entrepreneurs et les commerçants turripinois. En parallèle, des petits-déjeuners entreprises et commerçants permettent d’accompagner et de mettre en réseau les entrepreneurs, car c’est bien connu : l’union fait la force. C’est pourquoi la ville travaille au quotidien avec ses partenaires, dont le GECT, le Groupement des entreprises du canton de la Tour, pour l’organisation d’animations comme le 8 décembre ou la fête du Miron.

Ce dynamisme économique est également un outil de rayonnement pour faire connaître La Tour du Pin : Critérium du Dauphiné et ses stars du cyclisme en 2017, trophées de l’entreprise en partenariat avec la CCI… autant d’évènements qui développent la renommée de la ville au-delà de ses frontières, tout comme les marchés qui attirent un public nord-isérois les mardis et samedis matins. Et pour élargir cette offre, un troisième marché, dédié au bio, verra le jour en 2019.

Sécurité

Une ville agréable, c’est aussi une ville sûre. La sécurité est l’une des priorités de l’équipe municipale et des avancées concrètes ont été réalisées depuis 2014.

Au niveau de la prévention, notons l’amélioration de l’éclairage public, l’animation de veilles de quartier mensuelles ou encore la lutte contre les marchands de sommeil pour laquelle la ville de La Tour du Pin est en pointe. Sur ce sujet, une première délibération a été adoptée lors du conseil municipal du 11 décembre 2018 pour actionner des outils de lutte contre cette pratique, tels que le permis de louer ou de diviser. Autres mesures concrètes, la prise d’arrêtés contre la mécanique sauvage et contre l’interdiction des camions-remorques, mais aussi un investissement conséquent pour le développement de la vidéoprotection municipale. La vidéoprotection s’avère très utile pour l’avancée des enquêtes et pour identifier les auteurs d’actes de délinquance. Les images sont ensuite mises à la disposition de la gendarmerie et de la justice. La ville participe au Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance. Une attention particulière est donnée à la prévention jeunesse, afin de donner du sens et de lutter contre l’oisiveté et ses dérives. Côté sécurité routière, des cheminements piétons ont été aménagés, notamment rue Baudelaire et à Chatanay.

La prévention, c’est aussi se préparer contre les aléas ; l’actualisation récente du Plan communal de sauvegarde par les services municipaux et la formation de bénévoles réunis dans une équipe de réserve communale, permettront à la ville de réagir efficacement si le besoin se présente.
Du côté de la police municipale, l’équipe s’est vue renforcée d’un agent supplémentaire. Son recrutement a été financièrement rendu possible grâce au choix fait par les élus en début de mandat de baisser leurs indemnités à leur arrivée. Chaque agent du service de la police municipale s’est vu équipé de nouveaux outils : caméra piétons, arme à feu, gilet pare-balles… les conditions sont aujourd’hui réunies pour donner aux policiers municipaux les moyens d’agir.

En plus de ses missions habituelles, la police municipale met en place et développe des partenariats avec la gendarmerie nationale. Pour assurer le respect de la sécurité routière, des contrôles sont régulièrement organisés, notamment concernant l’interdiction des véhicules de plus de 3,5T en centre-ville, mais aussi des contrôles de la vitesse à l’aide de jumelles radar, ou encore des patrouilles mixtes pendant les marchés ou la nuit.

La gendarmerie nationale, dont les locaux sont aujourd’hui trop exigus compte tenu de l’activité, a un projet d’agrandissement : la ville a voulu accompagner les forces de l’ordres et a proposé à la gendarmerie un terrain en cœur de ville pour un projet de rénovation et d’extension de la caserne.

Cadre de vie

Différents aspects du cadre de vie turripinois ont été réorganisés depuis 5 ans.
En premier lieu, le stationnement : la municipalité a souhaité le rendre totalement gratuit, réglementé autour de zones bleues, ce qui favorise la rotation des véhicules, accroit l’attractivité et incite les gens à pousser la porte des commerces locaux. Avec le stationnement 100% gratuit, la ville de La Tour du Pin adresse un message clair aux automobilistes : vous voulez venir chez nous faire vos courses ou vos démarches ? Vous êtes les bienvenus !

Côté embellissement, la ville a fourni un effort sans précédent ces dernières années. Le fleurissement est réalisé par les agents municipaux des services techniques, en partenariat avec le lycée horticole. En tout ce sont 350 m2 de massifs de plantes annuelles et 1000 m2 de plantes vivaces qui fleurissent chaque année. Complétées par 126 suspensions dans toute la ville.

Les brigades de propreté, composées d’onze agents des brigades vertes et de six agents municipaux, veillent à la propreté des rues au quotidien. Côté déchets ménagers et tri sélectif, il y a du neuf à La Tour du Pin, avec les nouveaux conteneurs enterrés. Les turripinois ont désormais pris l’habitude de ce nouvel usage, qui offre des rues et des trottoirs dégagés des sacs poubelle. Des rues plus belles, qui ont été valorisées grâce à une nouvelle initiative de la mairie. L’opération « ravalement de façades » a permis de donner un coup de pouce financier aux propriétaires, tandis que l’urbanisme des coteaux se veut raisonné.

Le cimetière a été agrandi et réorganisé, répondant à une forte attente de la population. Côté accessibilité, des travaux ont été entrepris à la mairie pour la rendre accessible à tous. Le service de transport en commun Transtour a été mis en place pour faire le lien entre ville haute et ville basse, et offre une desserte du marché et du cimetière. La municipalité a aussi effectué un important travail de rénovation des rues : Jean Jaurès, Aristide Briand, Alsace Lorraine, montée de la gare, ces rues ont été totalement reprises. Tout a été fait pour répondre aux attentes des habitants et leur rendre la ville plus facile, notamment avec des trottoirs plus larges pour les poussettes et les personnes à mobilité réduite.
Pour rendre l’activité physique accessible à tous, des éléments Fitness ont été installés au stade municipal, à proximité de l’école Jean Rostand et au quartier Les Dauphins.

Côté préservation de l’environnement, des bornes de rechargement électriques ont été installées avec le SEDI sur le Champ de Mars, et la ville a récemment fait l’acquisition de véhicules électriques.
Enfin, le cadre de vie des Turripinois va encore s’améliorer avec la concrétisation, dans les mois qui arrivent, de l’embellissement du centre-ville. Réalisé en plusieurs tranches, ce nouveau projet municipal démarrera cet été. En 2019, les rue d’Italie et de la République seront rénovées et embellies ; en 2020, ce sera le tour de la place Antonin Dubost et de la rue Viricel, et en 2021, de la place de la Nation. La municipalité souhaite que ces grands travaux d’embellissement valorisent le patrimoine et l’identité historique de notre cité.

Education

Pour offrir aux jeunes Turripinois les meilleures conditions d’apprentissage, la ville a pris la décision d’engager des travaux d’ampleur : un nouveau bâtiment pour le centre de loisirs, la réfection de la toiture de l’école Jean-Rostand, la création du self Thévenon… La municipalité a également fait le pari de développer les outils numériques au sein des établissements scolaires : tablettes, tableaux blanc interactifs… des pratiques ludiques qui permettent aux élèves de trouver un nouvel intérêt aux enseignements.

Une fois la matinée passée, ils sont en moyenne 200 à déjeuner dans les cantines municipales. L’éducation se poursuit donc à table, autour de repas préparés par la cuisine centrale avec des produits de qualité et de plus en plus bio, mais également avec des sensibilisations sur le gaspillage et le compostage.

En dehors du temps scolaire, les familles peuvent réaliser leurs démarches auprès d’un guichet unique créé par la municipalité ; une plateforme famille est accessible sur internet depuis un peu plus de 2 ans, et permet aux familles de gérer, à distance et à tout moment, les inscriptions aux cantines et aux accueils périscolaires. Elles peuvent également consulter et payer leurs factures en ligne.

Enfin, l’éducation se poursuit aussi pour certains jeunes au cœur du Conseil municipal d’enfants : une initiation à la citoyenneté pour ces enfants élus qui représentent leurs pairs pendant deux ans, portent des projets, et travaillent sur le devoir de mémoire et les valeurs civiques. Une visite au mémorial des enfants d’Izieux a eu lieu en 2016 et une sortie sera prochainement organisée sur le plateau des Glières, haut lieu de la Résistance, pour faire prendre conscience aux enfants des réalités de l’histoire.

Personnes âgées

Une ville où il fait bon vivre, c’est une ville qui pense à tous ses habitants et qui veille avec bienveillance sur ses ainés. Le Centre communal d’action sociale œuvre au quotidien pour tous les Turripinois, et en particulier le public sénior : ateliers équilibre, atelier mémoire, et le fameux repas annuel des aînés offert par la ville aux plus de 70 ans… un programme varié anime la vie locale. Les actions intergénérationnelles récemment organisées ont d’ailleurs été remarquées au-delà de La Tour du Pin, puisque le CCAS a reçu un prix national pour le programme de la semaine bleue 2018, avec notamment la mise en place d’une chorale réunissant anciens et plus jeunes. Une belle récompense qui souligne le travail réalisé par la municipalité pour soutenir nos ainés.

Au quotidien, deux résidences autonomie et un service de portage de repas permettent aux séniors qui le souhaitent de profiter un maximum de leur autonomie, aussi longtemps que possible. En parallèle, des associations, comme La Maisonnée ou l’Age d’or, accompagnent également les séniors turripinois et sont soutenues dans leurs projets.

Mairie de La Tour du Pin

6 rue de l’Hôtel de ville - 38110 La Tour du Pin

04 74 83 24 44
mairie@latourdupin.fr

Horaires d'ouverture

Lundi : 13h30 à 17h
Mardi au vendredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h
Samedi : 9h à 12h

Fermé les samedis des vacances scolaires.